Lumière des Passés • 2014

 

Un personnage mystérieux s’avance vers une maison de famille dans laquelle se sont succédées quatre générations. 

Entre onirisme et surréalisme, il incarne des personnes, évoque des émotions ou des souvenirs dont les murs vibrent encore. 

En y retrouvant mon regard d’adolescente souffrant de solitude, toujours d’ennui et parfois même de la faim, je me suis libérée du poids d’une enfance difficile et réalise combien elle a pourtant contribué à ma créativité. 

"Le travail d'Anne Kuhn est une prise de parole esthétique au sujet de la conquête de tout affranchissement, qui n'exclut pas la veine créatrice comme fruit de la difficulté." 

Flair Play